Making of stop motion

Du stop-motion au motion capture

Ce documentaire retrace l’histoire des effets spéciaux et les différentes techniques utilisées au cinéma, notamment pour donner vie à toutes sortes de créatures. Depuis le King-Kong de 1933 jusqu’aux années 60, c’est le stop-motion qui a ouvert la voie par l’animation de créatures articulées que l’on incrustait ensuite sur un décor filmé.
L’avènement des images de synthèses a ensuite permis d’aller plus loin, jusqu’à confondre images artificielles et images réelles. Le “motion capture”, utilisé entre autres pour Avatar ou plus récemment le Tintin de Spielberg, permet maintenant d’humaniser les mouvements du corps et du visage pour donner encore plus de réalisme aux personnages créés numériquement.
Aujourd’hui, quand on regarde le King-Kong de 1933 ou l’armée de squelettes de Ray Harryhausen animés en stop-motion, on se dit qu’on vient de loin. Néanmoins, pour l’époque c’était déjà une avancée incroyable !

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Cela pourrait vous intéresser :