Interviews stop motion

Interview de Romain Wagner des “Lapins de l’espace”

“Les lapins de l’espace” ce sont 5 passionnés de cinéma et d’animation qui utilisent leurs talents complémentaires notamment pour réaliser des vidéo-clips en stop-motion, comme celui de Hawa tout en papier découpé. Interview de Romain Wagner, l’un des membres fondateurs.

Bonjour Romain. Tu fais partie du collectif des “Lapins de l’espace”. Tu nous présentes un peu le groupe ?

Les lapins de l’espace est une association qui regroupe 5 passionnés d’animation: Charlotte Kirzin, Hélène McNutt, Chloé Monguillon, Robin Narèce et Romain Wagner.
Chloé Monguillon, Robin Narèce et moi-même nous sommes connus à l’âge de 8 ans au sein des ateliers jeunes du théâtre l’Echangeur à Bagnolet. Au Lycée, j’ai rencontré Charlotte Kirzin et sa sœur Hélène McNutt. Nées de parents acteurs, elles ont grandi dans le milieu du théâtre..
En 2008, j’ai fait appel à Charlotte et Robin pour m’aider à réaliser le clip “My reality is your fiction” à la demande du groupe COMETT. Ils ont participé à la construction des décors et à l’animation.
Par la suite, c’est pour le clip “Don’t shoot my little baby” du groupe I AM UN CHIEN !! que Chloé et Hélène sont venues agrandir l’équipe. Chloé pour les décors et Hélène pour la régie.

Comment vous répartissez-vous les tâches ?

D’une façon générale Hélène s’occupe de tout ce qui est communication et production, et tous les autres sont assez polyvalents, ils s’occupent de la réalisation, de la création des décors et personnages, de l’animation, du montage et des effets spéciaux.

“Les lapins de l’espace” : d’où vient ce nom étrange ?

Au moment de la création de la structure, on cherchait un nom original qui nous représentait bien. En parallèle, nous avions pour projet de réaliser une série animée (qui n’a toujours pas vu le jour) appelée Les lapins de l’espace. Ce nom nous correspondait bien, et on l’a adopté à pattes levées.

Combien de films avez-vous à votre actif et pour qui travaillez-vous ?

Pour l’instant nous avons réalisé trois clips: “My reality is your fiction” pour le groupe Comett, “Don’t shoot my little baby” pour le groupe I am un chien!! et “My little green box” pour la chanteuse Hawa.
Nous avons également réalisé des scènes en stop motion ainsi qu’en dessin animé pour le long métrage documentaire américain “Bob and the Monster”, réalisé par Keirda Bahruth (www.bobandthemonster.com).

Pourquoi avez-vous adopté le stop-motion ?

L’envie de toucher les choses, la matière, fabriquer à la main, animer du bout des doigts, toutes ces choses propres au stop motion nous on toujours faits rêver à travers des films comme “Wallace et Gromit”, “L’étrange noël de monsieur Jack”, “James et la pêche géante”,…
A l’heure où l’animation se résume un peu trop souvent à de l’image de synthèse, nous essayons de proposer quelque chose de différent avec notre propre style.

Votre dernier clip “Hawa : My Little Green Box” est réalisé en animation de papier découpé. Combien de temps a pris ce tournage et avez-vous rencontré des difficultés ?

Robin Narèce (réalisateur) ainsi que Chloé Monguillon se sont occupés de la création du clip. Le projet a duré deux mois, de la création des personnages et des décors jusqu’au montage, en passant par le tournage, des étapes très longues lorsqu’on fait le choix d’animer tout cela à la main.

Comment vous organisez-vous sur un tournage de ce type ?

Il est très important pour nous, dans un premier temps, de prendre en compte les choix et les envies des artistes pour lesquels on travaille.
Pendant toute la durée de la création: storyboard, fabrication des personnages et des décors, cet échange est primordial.
Pour un tournage de ce genre, la préparation en amont est très importante. Au moment du tournage il n’y a pas de surprise, tout est calculé, rien n’est laissé au hasard. Parfois, en plein milieu du tournage, le réalisateur a une nouvelle idée de plan et tout est chamboul

Une petite anecdote de tournage ?

Le clip “My reality is your fiction” pour le groupe Comett a été tourné en hiver dans un garage qu’on nous avait prêté. On avait pour chauffage un petit radiateur électrique qui nous faisait des variations de lumière si on le laissait allumé. On a beaucoup tourné, le chauffage était très peu allumé. On a eu froid…

Avez-vous des projets en vue ?

Nous venons de terminer le tournage d’un nouveau clip pour le groupe Comett. Il devrait sortir en septembre.
Nous sommes en ce moment en préparation d’un clip pour le groupe The Funk League, qui devrait également sortir en septembre.
Nous avons aussi en projet un court métrage en stop motion réalisé par Charlotte Kirzin intitulé “Enoha”. Ce sera le premier projet personnel des lapins de l’espace.

Pour en savoir plus : Le site des Lapins de l’espace.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Cela pourrait vous intéresser :