Découvrez les meilleurs films du web en stop motion !
Interviews stop motion

Interview de Pierre Fernandez

Pierre Fernandez, réalisateur, animateur, dessinateur, caricaturiste, sculpteur, met ses multiples talents au service du stop-motion, comme nous l’avons vu dans “Debil Dead” et “BlackChapel“. Eclairage sur son parcours et ses projets.

Bonjour Pierre. Peux-tu nous parler de ton parcours et de ton métier actuel ?

Je suis passionné depuis l’enfance par le cinéma et le dessin (et notamment la caricature).
J’ai tout d’abord fait des études de dessin et suivi un cursus d’Arts Plastiques, puis d’Audio-visuel et de Cinéma à la faculté de lettre de Montpellier.
caricaturesJe me suis aussi intéressé à ce moment-là au métier d’acteur, mais de loin en donnant des répliques à des amis comédiens pour des concours au conservatoire (dont Frédéric Largier qui imite Christophe Lambert dans Débil Dead et dans le premier Débil Starz), et en lisant la méthode de Stanislavsky, car je voulais avoir des notions pour diriger les comédiens. Je me suis aussi intéressé au théâtre du coup.
A l’époque je voulais réaliser des films « live ».
Ça m’a beaucoup aidé car lorsque qu’on est animateur, il faut être un peu comédien pour faire vivre les personnages.
Christophe LambertPuis je suis monté à Paris, et je me suis rendu compte qu’il était difficile d’intégrer le milieu du cinéma, surtout en voulant réaliser en France à cette époque, avec peu de moyens, des films de genre crédibles, comme les films étrangers, notamment américains, qui ont influencé ma jeunesse.
Mon métier actuel : réalisateur, animateur stop motion, caricaturiste, est donc venu de là : trouver une manière de me rapprocher de ses films et de travailler avec les stars de mon enfance qui me font rêver.

Comment en es-tu venu à réaliser des films en stop-motion ?

La sortie de Wallace et Gromit et de L’étrange Noël de Mr Jack au cinéma à cette époque m’ont mis la puce à l’oreille.
Ayant rencontré un ami qui était maquettiste de profession, je me suis dit que j’arriverai bien à sculpter des caricatures en pâte à modeler pour faire un court-métrage. Et j’ai réalisé mon premier court-métrage amateur en stop motion au titre très inspiré et très évocateur : Les aventures de Han SoloLes Aventures de Yan Solo, sur le bureau de mon F1, sans ordinateur ni autres moyens techniques qu’une caméra VHC, car à l’époque je n’étais vraiment pas équipé.
J’ai ainsi tourné-monté ce petit film en reliant le camescope à ma TV pour faire moniteur. Quant au son, il a été monté très artisanalement avec un micro, des cassettes audio bruitées et une chaîne stéréo.
Bruce CampbellCependant ça a suffisamment plus, notamment au Lucas film Magazine, et à la petite production montpelliéraine Faux Raccords qui a décidé de m’aider à monter le court-métrage Débil Dead que vous connaissez déjà, et sans qui le projet n’aurait pas vu le jour.
A l’époque, j’étais au chômage et j’ai mis toutes mes économies dans ce court-métrage, avec l’aide de Faux-Raccord Productions qui fournissait organisation, local, matériel et mains d’œuvre. Débil Dead était fait par des fans pour les fans, et devait me servir de démonstration.
On le trouve sur l’édition spéciale Blue-Ray et DVD du film Bubba Ho-tep.

Tu travailles actuellement sur une mini-série produite par Ankama Animations. Peux-tu nous dire de quoi il s’agit ?

Débil Starz est une mini série d’épisodes de 8 min issue de l’influence du court-métrage Débil Dead, d’où le titre de la série.
C’est un hommage au cinéma de genre, réalisée avec des marionnettes en pâtes à modeler animées image par image. Tournage BlackChapelC’est une série de fans pour les fans.
Des caricatures de stars ou des caricatures de personnages célèbres (du cinéma, de séries TV, de la BD, de la littérature, de l’histoire) s’affrontent ou se rencontrent dans des cross-overs parodiques et improbables et parfois même anachroniques. Dans un tel contexte, tout peut arriver, surtout l’absurde…
Ce sont à chaque fois de nouveaux univers qui sont mis en scène, en fonction des personnages traités. On peut ainsi voir les épisodes comme des courts métrages différents sur le fond, ayant comme base le même concept original.

As-tu été contacté par Ankama suite à “Debil Dead” ?

Absolument, mon ami Olivier Vannelle, qui est scénariste sur la série animée WAKFU de ANKAMA diffusée sur France 3, a montré Débil Dead à Antony « Tot » Roux, le Directeur Atistique d’ANKAMA, et ça lui a beaucoup plu. Sachant que j’en préparais d’autres, il a décidé de m’aider à monter ces projets sous la forme d’une mini série en la produisant.
A ce moment-là, j’ai pu monter mon équipe. Nous sommes trois à l’écriture : Tom Gobart, moi-même et Yann Gobart, qui est aussi monteur et assistant animateur. Claire Pelletier est mon assistante réalisation et réalise le Making Of, Alexandre O’toole est le Directeur de la Photo, Vincent Bonduau s’occupe du Compositing et des Effets Spéciaux, et Jonathan Alley est le Chef décorateur, accessoiriste, et fabrique également nos marionnettes depuis le troisième épisode.

Ton talent pour la caricature est une fabuleuse valeur ajoutée pour tes réalisations. Comment t’y prends-tu pour créer tes personnages, visage, articulations, vêtements ?

C’est un vrai plaisir, grâce à l’animation de caricatures, de pouvoir travailler avec des stars internationales et parfois même décédés, des stars qui nous font rêver…
CaricaturesAussi quand je sculpte leur caricature et que je les anime, j’essaie de me rapprocher le plus possible des raisons pour lesquelles je les apprécie, et je pense des raisons pour lesquelles le public les apprécie aussi.
D’ailleurs c’est aussi de ma capacité à caricaturer qu’est parti un tel projet.
Donc pour répondre à la question, afin de créer les visages des stars, je m’en imprègne à l’aide de photos mais surtout en regardant leurs films. Je les observe en détail pour bien saisir leurs caractéristiques sous tous les angles De même pour l’animation, j’observe leur façon de bouger, de jouer etc.

BelmondoJe les sculpte en pâte à modeler, puis Jonathan Alley fait des moules pour qu’on en tire plusieurs exemplaires : je sculpte une expression neutre qui est moulée, à partir de laquelle je sculpte une deuxième expression du visage qui sourit, car le sourire déforme souvent toute la physionomie. C’est à partir de ces deux expressions de bases que j’anime les visages des stars en les gardant le plus ressemblant possible à chaque expression. En fait pendant le tournage, je sculpte les expressions devant la caméra image par images pour les animer, au fur et à mesure que les personnages s’expriment.

Pour les corps, une fois qu’ils sont sculptés, Jonathan fait les moules pour fabriquer des personnages en latex dans lesquels se trouve une armature articulée, customisée par ses soins.
Pour les vêtements, nous faisons appel à une costumière qui nous les fabrique sur mesure.

Quelques mots sur tes prochains projets ?

Je suis actuellement en train de terminer le troisième épisode avec Bruce Lee et Clint Eastwood, il sera fini pendant la semaine du 23 au 27 Mai 2011.
Le deuxième : Backchapel est sélectionné cette année en compétition officielle série TV au Festival International d’Animation d’Annecy.
To be continued…

Pour en savoir plus :
Site Ankama Débil Starz
Facebook Débil Starz
Le site de Pierre Fernandez

Notez ce contenu !
[Total : 1 Note moyenne : 5]

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Cela pourrait vous intéresser :